JULIAN ALAPHILIPPE, LA VéRITé éCLATE

Thomas Voeckler a tranché. Le sélectionneur de l’équipe de France a annoncé, lundi, les quatre coureurs retenus pour disputer les Jeux Olympiques. Comme attendu, Julian Alaphilippe sera de l’aventure et le double champion du monde tricolore sera accompagné à Paris de Christophe Laporte, Kevin Vauquelin et Valentin Madouas.

Mais à en croire l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France, la présence de Julian Alaphilippe n’était pas assurée en dépit de sa bonne forme affichée lors du Tour d’Italie, avec une belle victoire d’étape à la clé, et confirmée au début du mois sur le Tour de Slovaquie.

Julian Alaphilippe n'était pas sûr d'en être

« Si on se parle franchement, Julian Alaphilippe, avant le Tour d’Italie, ‘punaise, ça fait de la peine, il n’est pas dedans, il ne retrouve pas son niveau’ et puis après le Tour d’Italie, moi, je n’avais rien dit du tout et j’entendais partout qu’il était sûr d’aller aux JO alors que ce n’était pas le cas  », a ainsi confié Thomas Voecker au micro d’Eurosport.

De son propre aveu, cette liste de quatre a été très compliquée à dresser pour le sélectionneur. « Il y aurait eu plein de bonnes raisons de mettre Benoît Cosnefroy, de mettre Romain Grégoire, de mettre Bruno Armirail, de mettre pourquoi pas Anthony Turgis ou Bryan Coquard. J’aurai pu en mettre plein, mais il faut que je choisisse », a-t-il assuré, prenant de préciser: « J’ai mis l’affectif de côté. J’ai mis le côté commentaires médiatiques ou réseaux de côté, car ça, ça ne fera pas avancer. » 

2024-07-10T07:24:06Z dg43tfdfdgfd